Qui suis je ?

Simplement un être en chemin, comme vous. Je consacre toute mon énergie à redécouvrir qui je suis. Je réinvestis l'antre soi, je le transforme pour y mettre plus de joie, d'amour, de paix, de clarté, d'harmonie....

Aujourd'hui, j'arrive à un seuil de ma vie où je sens que je peux aider d'autres êtres à cheminer avec plus de clarté et de légèreté.

 

Violaine Sabatier

 

Mon parcours

Durant la première partie de ma vie, j'ai beaucoup expérimenté l'adversité. J'ai vécu tout cela en victime comme c'est la coutume dans notre société occidentale. Pour me protéger, j'ai barricadé mon Antre Soi avec de multiples carapaces et je suis partie loin. J'étais coupée de moi même, en tout cas, c'est ce que j'ai expérimenté durant cette période là.

Un jour, en écoutant une conférence de Lise Bourbeau, j'ai pris conscience que je suis responsable à 100 % de tout ce qui m'arrive, que ce sont des choix conscients ou inconscients. Et j'ai été touchée par cela car j'ai aussi compris que la conséquence, c'est que je peux tout changer !

Alors, j'ai commencé à débroussailler, à retirer les carapaces une à une pour me réapproprier mon être et retourner dans l'antre soi. Lors de ce cheminement, j'ai vécu de nombreuses expériences qui m'ont aidée, j'ai rencontré beaucoup de personnes qui m'ont montré le chemin, à leur manière. Je les remercie toutes infiniment.

Je partage dans les paragraphes suivants les différentes expériences qui m'ont conduite à ce que je suis aujourd'hui. Peut-être que certaines d'entre elles pourront vous aider.

 

Vivre un handicap, une maladie comme un cadeau.

J'ai mis 33 ans à comprendre que l'on pouvait prendre les choses comme cela. J'ai eu une cataracte aux 2 yeux dès la naissance, qui a été suivie de diverses complications, interventions chirurgicales répétées dans l'enfance, pour aboutir, au final, à un handicap visuel. Je me définissais comme mal voyante.

Durant ce processus, je suis passée par plusieurs phases :

- 16 ans d'insouciance : je vivais ma vie d'enfant, sans me soucier des conséquences potentielles de cette maladie sur ma vie future.

- 11 ans de résistance : j'ai lutté, nié le problème, j'étais dure avec moi-même, je n'acceptais pas mes yeux. Ma vue s'est dégradée pendant cette période là.

- 6 ans d'acceptation : j'ai arrêté de faire de la résistance. Je me suis réconciliée avec mes yeux. Je me suis ménagée pour adoucir le travail oculaire. J'ai vu ce que cette expérience m'avait apporté.

- En 2017, je ressens de la gratitude, je vois cette singularité comme un enseignant. J'ai compris pourquoi j'ai fait ce choix dans mon incarnation, j'ai vu la force que cela m'a apportée. Je me définis alors comme ayant une vue extraordinaire tant sur le plan physique que spirituel car j'ai le don de voir le monde autrement au sens propre comme au sens figuré !.

Accepter pleinement ce que l'on est, au-delà du culte de l'apparence et des codes sociaux

J'ai parcouru un long chemin pour m'accepter telle que je suis et m'aimer inconditionnellement. Je dirais même que j'ai encore du chemin à parcourir pour y arriver pleinement.

Je n'ai jamais su rentrer dans le moule. Dès que j'essayais de m'y adapter, je m'y sentais mal. D'un côté, je me rejetais telle que j'étais et je focalisais toute mon attention sur ce que je n'aimais pas en moi. Les expériences de rejet de la part des autres, de moqueries et diverses humiliations qui se sont déroulées pendant mon adolescence en étaient le reflet. Je me demandais : « Mais pourquoi cela m'arrive à moi ? Ce n'est pas juste. » Et pourtant juste, ça l'était car c'était le reflet de ce que je me faisais à moi-même. La vie m'offrait un cadeau, celui de conscientiser mes propres jugements à mon égard afin que j'y mette fin.

Ce qui m'a permis de comprendre cela, de cesser de me juger, de m'aimer inconditionnellement, c'est les différentes expériences que j'ai vécues en suivant mes passions. Expériences qui sont détaillées ci-dessous.

Cinq ans dans le moule

Après mes études supérieures, j'ai expérimenté le modèle social de "réussite professionnelle". J'ai beaucoup appris, je me suis vue capable de m'adapter à de nombreuses situations malgré mon handicap. Au bout de trois ans d'investissement total dans cet emploi d'ingénieur énergie environnement, j'ai commencé à me poser quelques questions : à quoi cela me sert de poursuivre ainsi si cela ne me permet pas de réaliser mes rêves ? Non pas faute de moyens financiers mais faute de temps et d'énergie. Alors j'ai commencé à lever le pied et à prendre du temps pour faire des activités qui nourrissaient vraiment mon cœur.

Je me suis rapprochée du mouvement des villes en transition. Je me suis inscrite à un chantier d'auto-construction d'une maison en bottes de paille pour apprendre comment faire. Ce chantier a changé ma vie, il m'a propulsée dans l'exploration de tous les possibles à commencer par celui de vivre mes rêves. Alors en 2012, j'ai lâché mon CDI, mon appartement et je suis partie à l'aventure.

Des expériences hors du commun pour réapprendre à faire ensemble

Mes diverses expériences de chantier participatif ont changé ma vie. Habituée jusque là à focaliser mon attention sur ce qui ne va pas, ces expériences et les gens que j'y ai rencontrés m’ont permis de regarder tout ce qui va bien. Dans un groupe de personnes qui travaillent ensemble, main dans la main pour un projet commun, on se rend vite compte qu'il y a beaucoup plus de positif que de négatif, que chacun est unique et peut apporter sa pierre à l'édifice d'une manière ou d'une autre. Quel merveilleux cadeau que de reprendre confiance en soi, de partager des expériences de vie, de partager les compétences et habiletés de chacun. En s'unissant tous et en respectant les singularités de chacun, la force du collectif peut déplacer des montagnes, vraiment.

Dans le même genre, il y a le WWOOFing (World Wide Opportunities on Organic Farm) en France ou dans le monde, On peut gratuitement y faire à la fois la découverte d'un pays, d'un métier et de gens supers …

Remettre le vivant au centre de nos priorités

Entre 2012 et 2016, je me suis immergée dans le monde de la permaculture. C'est une philosophie de vie basée sur trois éthiques : respect de la terre, respect de l'humain, création d'abondance / partage équitable. Cette philosophie m'a réappris a être le changement que je voulais voir dans le monde. Ces multiples approches agricoles, sociales, éducatives, de gouvernance, etc, m'ont fait expérimenter de nombreux outils pour vivre et faire ensemble dans le respect de chacun. J'ai suivi un cours certifier de design en permaculture (CCP) et j'ai intégré le conseil d'administration de l'association de permaculture francophone "Brin de paille" dans laquelle j'ai expérimenté la communication non-violente, les prises de décision au consensus, la création d'une vision commune avec le mandala holistique, et autres partages en tous genres...

Le plus essentiel à mes yeux a été la découverte du développement personnel, de l'introspection, très présente dans ce milieu. J'éprouve une gratitude immense pour toutes les personnes que j'ai rencontrées dans ce mouvement car j'ai tellement appris sur moi, j'ai grandi et je me suis autorisée à m'aimer.

J'ai aussi trouvé du temps pour aller en moi soigner ce qui était blessé, abîmé, incompris. J'ai aussi, de fil en aiguille trouver des informations sur tout ce qu'on ne voit pas et qui sous-tend le fonctionnement de notre monde.

Voyager pour se découvrir

J'ai passé 5 mois en Thaïlande à Panya, un collectif anglophone installé sur un terrain entretenu selon les principes de la permaculture. C'était une expérience inoubliable. J'ai rencontré pleins de gens supers de tous les coins de la planète. On construisait un nouveau bâtiment sur le terrain avec diverses techniques naturelles à base de chaux, d'argile et de paille de riz. C'est à cette occasion que je suis sortie de France pour la première fois ! J'ai appris l'anglais, j'ai pris du recul par rapport au conditionnement culturel européen. J'ai encore énormément appris sur moi. Ce voyage m'a littéralement transformée.

Un an et demi après mon retour, je suis partie 6 mois au Burkina Faso pour faire du volontariat avec l'ONG Orange Bleue Afrique . Je voulais découvrir la culture locale et voir de mes propres yeux leurs conditions de vie. J'y suis allée pendant la période où l'on parlait beaucoup du virus Ebola et quand il y a eu les troubles politiques et le renversement du président Blaise Compaoré. Autant dire que j'ai pas vu beaucoup de blancs pendant mon séjour, surtout que j'étais vers Nouna, loin de la capitale. C'est très bien ainsi car cela m'a permis de mieux m’immerger dans la culture locale plutôt que dans le folklore de l'ONG. J'ai vécu des expériences formidables avec les gens du village. J'ai été bien accueillie, on a pu échanger avec certains sur nos différences et sur nos points communs. J'ai beaucoup appris encore une fois et j'ai eu beaucoup de temps de solitude pour me rencontrer et réfléchir à la Vie.

Lancement d'un projet agricole collectif en permaculture

Avec des amis rencontrés sur les chantiers et en Thaïlande, nous nous sommes lancés dans un projet collectif selon la philosophie permacole.

On était six, je portais un projet de boulangerie paysanne. Dans cette dynamique, j'ai expérimenté le fait de porter un projet personnel dans un projet collectif. Apprendre à respecter et à connaître chacun, apprendre à communiquer sans blesser, apprendre à unir nos compétences et utiliser nos différences comme une force. Cette expérience a été très bénéfique pour moi, même si je ne l'ai pas portée jusqu'au bout. Cela nous a tous servi de tremplin pour poursuivre notre chemin. Un grand merci à mes compagnons d'aventure ...

À la rencontre de soi

Ayant compris, suite à mes diverses expériences, que le monde dans lequel on vit est beaucoup plus vaste que ce que l'on voit avec nos yeux, je me suis lancée dans plusieurs cycles de formations ayant des approches différentes mais complémentaires pour aller à la rencontre de soi.

J ai appris comment percevoir les mondes subtils et comment communiquer avec eux et avec mon corps. Ces expériences ont été très enrichissantes, très apaisantes et ont accéléré mon cheminement. Elles m’ont rapprochée de moi-même en retirant les idées toutes faites et le superflu. Je me suis rendue compte que j'étais très à l'aise dans ces approches subtiles car, toute ma vie, faute de ne pas y voir très clair, j'ai maintenu mes perceptions extrasensorielles pour compenser et je les utilisais sans le savoir. Je suis allée explorer les côtés sombres que j'avais en moi pour y faire entrer la lumière. Ce processus m'a permis de me libérer de mes blessures et de mes conditionnements pour être pleinement moi-même. Et je continue toujours sur cette voie car il y en a encore et cela me passionne. Je suis l’appel de mon cœur.

Les formations que j’ai suivies sont celles de l’école Ôvilorôi (équilibrage énergétique avec Corinne Bissonier) et celle d'Isoris (solides de Platon avec Gilbert Lavallière).

Par ailleurs, j’ai vécu une initiation avec Loup blanc, un chaman-yogi inspirant.

2018, en route vers tous les possibles...

2018 marque un tournant. J'étais partie pour rester à Sisteron et proposer des soins énergétiques et des accompagnements..., et puis non, la vie m'a mise sur une autre piste !

Ça a commencé par la lecture du livre "La vie des Maîtres" de Baird Thomas Spalding. Ce livre a ouvert des portes dans ma conscience en me rappelant que TOUT est possible et accessible à tous. Quelle joie, quelle paix, et puis quelle réconciliation avec le mot "Dieu" qui, pour moi, était sale, incompris et banni de mon vocabulaire.

Pendant la lecture de ce livre, alors que j'explorais une nouvelle façon de créer ma vie consciemment, une opportunité m'a été présentée. Celle d'aller passer 2 semaines au Brésil à la Casa de Dom Inâcio de Loyola.  Quelle aventure extraordinaire ! Oui, HORS de l'ordinaire, vraiment.

 

Il s'agit d'un lieu où plusieurs facteurs se combinent pour nous permettre de dépasser les limites que nous nous mettons et qui nous séparent du Dieu que nous sommes. D'abord, il y a l'énergie du site. La ville d'Abadiânia est posée sur un sol de quartz et il y a certainement de nombreux phénomènes géobiologiques locaux qui font que l'énergie de ce lieu est élevée. Ensuite, il y a João de Deus qui s'offre humblement comme intermédiaire entre notre monde et celui des entités qu'il canalise pour rayonner puissamment la paix et l'harmonie. Enfin, il y a la conscience collective du lieu créée par tout ceux qui y viennent et qui vivent des transformations extraordinaires, c'est un lieu où tout est possible, je l'ai vraiment senti quand j'étais sur place. Tous ces facteurs réunis permettent, à chaque personne qui y vient avec le cœur ouvert, d'activer le Dieu que nous sommes tous et de se guérir, de se transformer, d'élargir sa conscience et de manifester concrètement tout les changements appropriés au moment du séjour.

Cette expérience m'a transformée en me permettant d'ancrer encore plus dans mon quotidien la joie, la paix, l'amour, la fluidité, la légèreté, la clarté, l'harmonie, etc.

Je veux maintenant aller plus loin sur cette voie, tout mon être me dit oui, retourne y sans prévoir de date de retour. Alors je le fais, je m'abandonne à l'élan de mon cœur.

Le départ est prévu pour le 30 septembre 2018. En attendant, je me prépare en apprenant le Portugais et en faisant un grand tri dans mes affaires, car après mon retour, de nombreuses choses m'ont paru superflues et inutiles, alors je donne, je vends, je troque, je m'allège de tout cela.

 

L'idée derrière ce site

Pour trouver le chemin le plus facile vers l'Antre Soi, suivez cette recette :

  • À chaque instant, j'agis selon ma plus grande passion,

  • En faisant toujours de mon mieux et en portant l'action le plus loin que je peux,

  • Sans aucune attente particulière sur ce que c'est supposé m'apporter.

 

C'est dans cet esprit que ce site est né. J'ai envie de partager mon expérience et mon don de voir le monde autrement. Je sais que ma vision du monde peux aider, apaiser, alléger, clarifier, etc.

Je vais partager mes aventures et ma vision avec vous en faisant des vidéos et en proposant des quête de clarté. J'ai aussi envie de devenir guide de la Casa de Dom Inâcio de Loyola au Brésil pour accompagner ceux qui le souhaite dans leur processus de transformation.

Je ne sais pas qu'est-ce qu'il va en découler et je n'ai pas d'attente particulière à ce sujet. Je fais confiance dans le processus et je sais que cela va me mener exactement à ma prochaine étape. Je me laisse guider par mon intuition, en confiance. Dans l'antre soi, je suis en paix et je peux accueillir tout ce qui viendra avec amour et sérénité.

 

Voici les différentes sources qui m’ont inspirée pour rédiger ce site :

Bashar communications, Matt Kahn, Franck Lopvet dans son livre « Un homme debout » et les Maîtres dans le livre "La vie des Maîtres".

L'Antre Soi / Créé par Violaine Sabatier avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now