L'Antre Soi

Partages ta voie d'exploration

Après ces années d'exploration, il devient naturel de partager le fruit de cette expérience. Comme je l'ai écrit dans la page précédente, ce partage se fait déjà automatiquement par la présence. Dans mon cas, il y a un élan de partager aussi par d'autres voies dont je vais parler ci-dessous.

De la fleur de Vie à la permaculture humaine

 

Lorsque j’observe l’ambiance individuelle et collective dans laquelle je m’inscris maintenant et que je le fais à la lumière des informations données par la fleur de Vie, voilà ce qui retient mon attention :

 

Premièrement, je vois une humanité fondamentalement belle et bienveillante, faisant de son mieux pour trouver le bien-être, ou le contentement, là où chacun croit qu’il est.

 

Deuxièmement, je vois un potentiel d’harmonie individuelle et collective à tous les plans, au même titre que l’harmonie absolue de l’existence.

 

Troisièmement, je vois des humains en conflit sur cette planète, parce qu’ils pensent qu’il y a une cause extérieure à leur inconfort présent. J’ai personnellement beaucoup exploré ce point de vue par le passé, c’est pourquoi je peux comprendre ce réflexe de « lutte contre » ou cette tentative de fuite ou de suppression de quelque chose ou quelqu’un. Connaissant aujourd’hui qu’il n’y a pas d’extérieur et que je suis TOUJOURS face à moi-même, je suis mieux équipée pour répondre avec douceur, compassion et bienveillance à des situations d’inconfort lorsqu’elles se présentent. J’ai aussi l’élan de mettre cette connaissance et cette expérience au service de ceux qui en ressentent le besoin.

 

Quatrièmement, je vois que le corps de notre planète, qui est l’extension de notre propre corps, est pollué à plusieurs niveaux (atmosphère, eau, sol, ...). Je sens que c’est le reflet de la « pollution » de nos pensées, nos émotions, nos attitudes et notre ambiance individuelle par des définitions dissonantes à propos de notre nature fondamentale (« Être » / « J’existe ») et de notre nature humaine. Le confinement nous a montré que la nature terrestre peut se régénérer très rapidement lorsque la source de pollution cesse. La bonne nouvelle est que nous sommes la nature aussi et donc, sitôt que nous ré accordons le point de vue que nous adoptons à propos de ce que nous sommes avec ce que nous sommes fondamentalement, la pollution disparaît et la régénération commence. J’aime œuvrer au service de la dépollution planétaire en utilisant le langage de la dépollution des points de vue que j’adopte jour après jour. J’ai aussi grand plaisir à mettre cette expérience au service de ceux qui en ressentent le besoin.

 

Cinquièmement, je vois un épuisement des ressources naturelles stockées dans le corps de notre planète et une résistance à investiguer d’autres ressources de flux renouvelables ou de flux perpétuel. J’ai l’impression que cette résistance est simplement due à l’attachement au fonctionnement actuel, à la peur de l’inconnu et à des préjugés sur l’existence de telles ressources ou leur capacité à répondre à nos besoins. Je sens que c’est la conséquence de l’éloignement de notre courant porteur et spontané de Vie. Cet éloignement complique l’accès aux ressources de flux perpétuelles ou renouvelables et nous limite à quelques ressources de stock. Changer de fonctionnement et s’abandonner au courant de Vie qui nous anime peut faire peur et nécessite un minimum de conscience et de confiance dans la Vie pour s’autoriser à en faire l’expérience et le connaître. J’explore cette voie et plus je la découvre, plus je vois que je la préfère largement à la voie du contrôle.

Dans le même registre, je vois une inégalité de répartition de certaines formes d’abondance et le vécu d’expériences de pauvreté (1) basés sur le manque de certaines formes d’abondance ou la focalisation sur une forme d’abondance en particulier. Cela ressemble beaucoup à l’épuisement des ressources à l’échelle planétaire. S’ajoutent à ce qui a déjà été dit à ce sujet, 3 notions qui conduisent à un vécu de pauvreté : la non reconnaissance de la merveille que nous sommes, l’identification à un corps limité et séparé du Tout et l’insistance sur une forme d’abondance spécifique, qui rend aveugle à l’appréciation de l’abondance présente mais sous une autres formes.

 

Sixièmement, je vois des humains qui donnent leur pouvoir aux objets qui apparaissent dans le champs de leur conscience (ambiance collective), que ce soit des aliments, des outils, des techniques ou encore des personnes, pour choisir leur état d’être. Ceci vient d’une dévalorisation de soi par méconnaissance de ce que nous sommes fondamentalement. En réalité, nous sommes le seul levier ayant le potentiel d’effectuer une transformation dans le théâtre de notre vie et dans l’expérience que nous en faisons. Parfois, nous urilisons des subterfuges (livres, cristaux, médecines, technologies, techniques, thérapeutes, guérisseurs,...) pour nous autoriser à activer notre potentiel. Toutefois, c’est nous qui faisons la transformation par l’intermédiaire de la rencontre avec l’autre, quelle que soit sa forme, parce que cet « autre » permet d’outre-passer les définitions à propos de ce que nous sommes qui limitent notre potentiel. Tout cela fait parti du jeu et c’est toujours amusant d’utiliser la rencontre avec l’autre pour changer d’état d’être, tout en sachant que c’est un subterfuge.


 

Toutes ces observations et l’expérience que j’en fais sont bien intéressantes car elles me renseignent sur ce que je suis et sur ce que je crois être. Elles me donnent l’élan de poser l’intention de la connaissance de soi, de l’harmonie globale et de l’expression libre en utilisant le langage de la permaculture (2) humaine. Ce langage est le plus spontané dans ma voie d’exploration et j’ai pu en vivre les bénéfices à mon échelle. Bien-sûr, je poursuis mon élan de consomm’actrice, qui est une des manières d’exercer mon pouvoir de choisir, mais je laisse la rigidité avec laquelle je le faisais. Je continue également d’œuvrer à la ré-écriture de mon dictionnaire personnel en utilisant mes expériences quotidiennes me montrant les mises-à-jour nécessaires, afin de choisir consciemment les états d’être que je préfère explorer. J’ai aussi l’élan de partager ce que je vis et ce que je suis.

La permaculture est un outil dans lequel je me retrouve bien et le facteur humain est un aspect sur lequel il me semble pertinent d’agir puisque ce que nous percevons et vivons, à partir du théâtre de nos vies, est une projection de notre conscience. C’est donc là, la matière première sur laquelle nous pouvons œuvrer à volonté tel un artiste qui sculpte, peint, compose, etc.

 

Les services que je propose

Tout d’abord, je souhaite préciser que, au titre de ma situation de handicap, le contribuable Française me donne déjà suffisamment d’abondance financière pour vivre confortablement. Aussi, j’ai l’élan d’œuvrer gratuitement au service de ceux qui le souhaitent. Si vous avez l'élan de partager aussi une forme d'abondance, en plus du cadeau de votre sollicitation et de votre présence, c'est bienvenu mais c'est totalement facultatif.

Voici ce que je peux offrir :

- Massages sonores à domicile (à Toulouse)

Je dispose de divers instruments facilement transportables (hang drum, tambour d'harmonisation, bol tibétain, diapasons des chakras et des petites clochettes, touché empathique) et je laisse mes mains jouer intuitivement pour vous offrir un moment de relaxation, d’apaisement, d'harmonisation et d’ouverture du cœur. Nos présences et celle des instruments sauront concocter une bulle de douceur, de respect et de bienveillance pour accueillir notre humanité dans ce qu’elle aura besoin de traverser au moment du massage.

^ Bol tibétain et hang drum avec une fleur de Vie gravée dessus

^ Diapasons des chakras

  ... Tous ravis d'être à votre service.

< Tambour d'harmonisation et flute native

Durée : environ 1 heure.

Pour plus de renseignements ou pour prendre rendez-vous, allez à l’onglet contact.

- Constellation des miroirs

A mainte reprise, au cours de mes expériences,, j'ai pu observer que la Vie est un jeu de miroirs. En décembre 2018, j’ai créé un outil, inspiré des constellations familiales, que j’ai appelé ‘constellation des miroirs’. Cet outil facilite l’intégration de la conscience de l’unité et permet d’explorer les aspects de soi mis en jeu dans les relations, quelle qu’elles soient (avec les humains, les animaux, la nourriture, les parties du corps, etc). Il ouvre une vision plus claire de ce que nous sommes véritablement et des différents rôles que nous jouons selon nos interlocuteurs. Comme je l’ai constaté à maintes reprises dans mon expérience personnelle, un schéma inconscient qui est vu, qui est perçu comme n’ayant à présent plus de sens, est alors grandement affaibli. De nouvelles expériences en ferons rapidement un lointain souvenir.

La constellation aide à voir ces schémas qui nous conditionnent et la connaissance de soi permet de discerner ce qui a du sens et ce qui n'en a pas, ici et maintenant.

La constellation des miroirs peut être utilisée en individuel (ensemble ou à distance via skype) et en groupe. En individuel, il faut prévoir environ 1h30.

Pour plus de renseignements ou pour prendre rendez-vous, allez à l’onglet contact.


 

- Cercles de partage

Que c’est agréable de pouvoir partager nos expériences d’exploration, nos doutes, nos peurs et nos joies. Ensemble, dans un cadre de respect et de bienveillance, célébrons la Vie sous toutes ces formes. Lors de ces moments de partage, le groupe ne se retrouve jamais là par hasard et il se crée une synergie, à partir du témoignage et du silence de chacun, qui profite à tous.

 

Durée : Le temps qu'il faut ! 1h30 et éventuellement plus

Prochaines dates :

Pour plus de renseignements ou pour vous inscrire, allez à l’onglet contact.

(Il n’est pas obligatoire de s’inscrire mais cela me donne une idée du nombre de personnes à venir.)


 

- Accompagnement à l’harmonisation de la relation avec notre humanité

Cela s’adresse à toute personne désirant se reconnaitre dans le reflet qu’offre l’autre et aux collectifs d’êtres humains qui construisent ensembles de nouveaux possibles pour demain et qui, de fait, ont besoin de former un groupe dont l’énergie est à l’image du projet qu’ils souhaitent mettre au monde. Car en effet, comme son nom l’indique, tout projet est une projection de ce, celui, celle ou ceux qui le porte(nt).

Lors de mon accompagnement, j’utiliserai les outils présentés ci-dessus et toute la palette de mes ressentis pour vous aider à voir ce qui se joue dans vos relations aux autres. Expérimenter, observer, accueillir ce que cela fait en nous, questionner puis expérimenter de nouveau permet une transformation spontanée en douceur. Je n’ai pas de recette toute faite, je suis très intuitive et je serai guidée au cas par cas.

L’accompagnement peut se faire en individuel ou en groupe. Dans le deuxième cas, des rencontres physiques seront prévues pour consteller ensemble et mettre en pratique la conscience de l’unité dans les échanges au sein du groupe. Dans le cas d’accompagnement individuel, les échanges peuvent se faire ensemble ou à distance. Dans ces rencontres, les mots ne jouent pas le rôle principal. En revanche, on ne peut pas en dire autant de l’espace entre les mots qui revèle la Présence.

Pour plus de renseignements ou pour me contacter, allez à l’onglet contact.

Références :

(Pour retourner à votre lecture, cliquez sur le chiffre de la référence)

 

1 « La pire des pauvretés n'est pas dans ce qui nous manque mais dans l'ignorance de ce que nous avons. » Jacques Salomé

 

2 La permaculture est un outil holistique permettant de concevoir des écosystèmes pérennes permettant à l’être humain de prospérer dans le respect du vivant.

L'Antre Soi / Créé par Violaine Sabatier avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now