• Violaine

05 août 2019 - Qu'est ce que l'amour ?

Plus les semaines passent et moins je me sens appelée à raconter l’histoire illusoire du personnage que j’appelle « MOI ». Je me sens appelée à donner la parole au « Soi » qui s’exprime à travers moi. Cela va peut-être prendre quelques semaines se mettre en place.

Je présume que cela reflète un changement intérieur et je l’accueille avec plaisir.


Je me questionne en ce moment sur ce qu’est vraiment l’amour.

D’un point de vue universel, je comprends que l’Amour est la force qui met la conscience en forme pour refléter à chaque Être ce qu’il croit être. Cet Amour est donc dans tout ce qui nous est donné de percevoir et il n’a qu’un seul but : permettre à la conscience de faire l’expérience d’elle-même à travers le monde manifesté. Notre mental est l’appareil qui nous permet de jouer ce jeu et de croire qu’il y a une séparation entre « Moi » et le reste du monde dans cette soupe énergétique, ou conscience unifiée, que nous sommes tous. Quand cette croyance est désactivée, le jeu continue sans aucune résistance et donc sans souffrance. Nous recontactons l’émerveillement et la paix permanente de la Vie.


À mesure que j’intègre cela dans l’histoire de mon personnage, une autre question pointe son nez. Ce que les humains appellent ‘amour’ n’a rien à voir avec cela, c’est autre chose. Qu’est ce que c’est ?

Si je remonte dans l’histoire de mon personnage, j’ai exploré ce qu’on appelle sur cette planète « tomber amoureux ». Et si je regarde honnêtement ce que j’ai expérimenté à cette époque, je me rends compte que je n’étais pas amoureuse d’une personne, mais de l’expérience que je vivais en lien avec cette personne. Je m’explique. C’était une période où je me détestais vraiment et cette personne n’arrêtait pas de me montrer qu’elle m’appréciait, elle me donnait son attention et c’est de cela que j’étais amoureuse. Cette saveur d’être appréciée était extatique pour moi qui n’était pas capable, à l’époque, de m’apprécier moi-même. Tout cela n’a rien à voir avec l’amour, cela a plutôt à voir avec une addiction ou un attachement à un ressenti que je ne suis pas en mesure de retrouver seule. C’est un peu comme une drogue en fait.

Si je continue de regarder honnêtement la relation que j’avais avec tous les hommes dont j’ai cru être amoureuse, je tombe sur un schéma addictif du même genre.


Aujourd’hui, j’ai l’impression que les relations dites amoureuses nous permettent d’explorer de manière très intime des aspects de nous-mêmes que nous reconnaissons dans l’’être aimé. Il se passe la même chose dans les relations amicales sauf que c’est moins intime. Finalement, tomber amoureux, c’est l’élan du cœur intense d’aller explorer certains aspects de nous-mêmes, non reconnus ou non manifestés, à travers l’autre. C’est donc un élan de la conscience qui veut s’explorer elle-même. Il est donc là le lien avec l’Amour universel.


Ces derniers temps, j’ai des hommes autour de moi qui m’apprécient et si je voulais, je pourrais être dans une relation dite amoureuse, mais je ne sens pas du tout cet élan du cœur. C’est comme si ce n’est pas le moment ou ce n’est pas la personne appropriée.

Bon, il y en a bien un qui a soulevé un début d’élan du cœur, mais comme il préparait un long voyage en vélo et qu’il est parti la semaine dernière, je l’ai laissé suivre son élan d’aventure. Je l’ai même aidé à faire face à ses doutes en lien avec cette aventure pour qu’il aille jusqu’au bout. Je sentais que c’était plus important que mon propre élan de me rapprocher de lui. Je n’ai pas expérimenté de regret ou de tristesse. Je sais que tout est parfaitement orchestré et je n’ai pas résisté à ce qui est.


Cette compréhension me donne plus de recul par rapport à l’expression conditionnée de l’amour humain, des relations dites amoureuses et de tous les codes sociaux entourant cette thématique.

Merci à la Vie, dont chacun de nous est une expression unique.

Posts récents

Voir tout

23 déc 2019 - Interprétation d'un manque d'amour

Ah, je me sens plus légère. Je viens de mettre le doigt sur une croyance profondément ancrée en moi et que je ne voyais plus. Pourtant, le miroir de la Vie me l’a montrée en long, en large et en trave

L'Antre Soi / Créé par Violaine Sabatier avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now