• Violaine

"Dissoudre le voile" Conférence de Matt Kahn



Voici une conférence très intéressante de Matt Kahn dont le sujet est « Dissoudre le voile ».

C’est en anglais. Pour ceux qui ne comprennent pas l’anglais, j’en ai extrait les grandes lignes, car la manière dont il aborde le sujet est très intéressante et mérite d’être diffusée largement.

Voici le résumé :

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Tout d'abord avant de vouloir dissoudre le voile, il faut se mettre d'accord sur ce qu'est le voile. En effet, il est beaucoup plus facile de dissoudre le voile si on sait ce que c’est. Sinon on peut errer longtemps sans vraiment savoir ce que l'on cherche.

Qu »est ce que ce voile ?

Il y a ce que nous voyons et ce que nous percevons. S'il y a deux mots différents c’est que ces deux choses sont différentes.

  • Ce que nous voyons, c'est ce que nous observons concrètement d’un objet, d’une personne ou d’une circonstance.

  • Ce que nous percevons, c'est la conclusion à laquelle nous aboutissons en fonction de notre grille de lecture lorsqu’on analyse cet objet, cette personne ou cette circonstance. Par grille de lecture j'entends notre système de croyances, nos définitions, nos idées reçues, etc.

Le voile, c’est notre perception. Pourquoi ?

La raison pour laquelle la perception est un voile, c'est que nous voyons les choses d'une certaine manière et nous croyons que tout le monde les voit de la même façon alors que en fait, ce que nous voyons c’est notre propre expérience personnelle. Ce que nous croyons voir, c’est en fait notre perception, et elle est unique, conditionnée par notre système de croyances.

Lorsque vous commencez à vous réveiller et à dissoudre le voile, vous réalisez que ce que vous percevez est votre propre expérience et que ce n'est pas la manière dont le monde entier perçoit les choses.

Et quand plusieurs personnes réalisent qu'elles perçoivent des choses de la même manière, c’est là que naît un plus grand voile de perception et que se battit la conscience collective.

C'est pour cela qu'il n'y a pas de vérité absolue mais uniquement des vérités relatives. Parce que tout est en perpétuel changement, chaque vérité relative vous mène à une autre vérité relative, etc. Comme les marches d’un escalier. Notre vérité évolue en fonction de notre système de croyances.

Donc dissoudre le voile, ce n'est pas arrêter de percevoir ou dissoudre notre système de croyance, c’est devenir conscient dans le rêve de nos perceptions.

Devenir conscient dans le rêve des perceptions, c'est reconnaître que toutes les choses existent mais que le lien entre elles est imaginaire.

Par exemple : le fait de dire « Tout est Un ». Ceci est une perception très puissante. Mais ce n'est pas la plus haute vérité.

Regardez juste les mots : « Tout » est réel, « Un » est réel, « est » est le pont de notre imagination.

Parce que « Tout » est « Tout », « Un » est « Un ».

Dire que « Tout » est « Un » est juste une manière plus grossière de percevoir les choses.

Autre exemple :

« ma journée est bonne », « journée » est « journée », « bonne » est « bonne ».

Dire « ma journée est bonne », c’est une perception, un jugement.

Les perceptions sont les liens imaginaires que nous tissons entre les choses.

L’expérience de vie, c’est le rêve infini des relations entre êtres et choses qui sont tous une représentation du divin. Ce rêve que le Un est entrain d’avoir s’appelle Séparation.

Et la raison pour laquelle vous ne pouvez pas vous débarrasser de l’idée de séparation, c’est parce qu’elle n’existe pas. Et parce que c’est exactement le rêve que le Un veux avoir pour se connaître lui même. Sans séparation, il n’y a pas de reflet, pas de possibilité de se connaître soi même, pas de conscience.

Qui bloque la dissolution de l’illusion de la séparation ? C’est le Un, car cette illusion de la séparation est le seul moyen qu’il a de se connaître lui même.

Et pour être le Un, vous vous réveillez dans le rêve des perceptions.

Pour cela, tout ce que nous avons a faire est de séparer nos croyances dans les causes et les effets.

Dans le rêve des perceptions, nous avons l’impression que, quand les gens font certaines choses (causes), cela déclenche certains ressentis en nous (effets).

Par exemple : « Je marchais dans la rue, une voiture est passée, à roulé dans une flaque et m’ complètement aspergé. ALORS (lien imaginaire) maintenant je me sens mal à l’aise. »

En fait, vous allez toujours vous sentir d’une certaine manière en fonction de vos mémoires, les autres sont juste là pour vous le rappeler.

Quand vous vous réveillez dans le rêve des perceptions, vous faites clairement la distinction entre les circonstances et l’expérience que vous vivez. Ce sont deux choses différentes qui ne sont pas liées.

Quel est le signe qui vous indique que vous êtes endormis dans le rêve des perceptions ? La tendance à blâmer les autres pour ce qui vous arrive. Parce que blâmer, c’est relier les causes et les effets.

Concrètement, dans votre vie, cela veut dire d’accepter la manière dont vous voyez les choses et de lâcher-prise avec votre combat personnel qui est de défendre votre version des faits, votre perception. Essayer de convaincre ceux qui voient les choses autrement que vous avez raison, c’est dormir.

Pour vous confirmer si vous avec saisi, voyez comment vous vous sentez après avoir répéter à voix haute ces quelques mots :

Il n’y a personne à critiquer pour ce que je ressens

Peu importe ce que pourrait être ma vie, je me sentirais exactement pareil

Les ressentis changent quand c’est le moment

Les circonstances changent quand c’est le moment

Et les circonstances ne changent pas ce que je ressens et n’en sont pas la cause

Il n’ y a en fait aucune connexion entre les circonstances et ce que je ressens

Peut être seulement j’ai l’impression qu’il y en a une

Et juste en disant ces mots, je me réveille dans mes perceptions

Et à ce moment là, je ne suis plus perdu(e) en elles

Parce que celui qui est en train de rêver ne sait pas qu’il rêve

Et le moment où il devient lucide dans son rêve, c’est le moment où il ne rêve plus.

Mes ressentis sont réels

Mes pensées sont réelles

Mes pensées ne causent pas mes ressentis

Mes circonstances sont réelles

Mais elles ne causent pas mes ressentis, ni mes pensées

Mes pensées ne causent pas mes circonstances

Ceux sont justes des rêves spirituels

Comment vous sentez vous après avoir dit ces mots ?

Le vrai cheminement personnel est le temps que cela prends de s’habituer à cette idée.

Essayez d’imaginer, quand vous observez une scène, que vous êtes un mystère complet pour vous-mêmes. Vous ne savez pas quels sont les filtres qui sépare ce que vous voyez de ce que vous percevez. Il n’y a plus rien qui vous défini. Respirez cela un instant.

Si vous êtes un mystère complet pour vous-mêmes, comment savez vous que vous pouvez être blessé(e) ? La seule chose qui peut être blessé en vous, ce sont vos filtres, votre système de croyances, vos définitions. Mais ça, ce n’est pas vous.

Les personnes blessantes sont juste là pour vous révéler vos croyances, pour que vous les laissiez aller afin d’être plus vous même, ce grand mystère indéfinissable.

Comment vous sentez vous, si vous vous autorisez, l’espace d’un instant à ne rien savoir de vous même ?

A laisser toutes vos croyances et vos définitions de côté. On ne parle pas de ne plus savoir qui vous êtes, mais ce que vous êtes. Oubliez ce « Quoi », juste pour une minute. Respirez cela et sentez la paix émerger en vous. C’est votre état naturel.

Répétez à haute voix ces mots et observez ce qui se passe :

Et si il n’y avait plus aucune raison de critiquer qui que ce soit

Et si plus rien n’était la faute de quiconque

Ne sentez vous pas la vibration du pardon ?

Nous avons tous des mémoires émotionnelles dans les cellules de notre corps, et nous avons besoin de manifester des circonstances qui vont nous les rappeler pour pouvoir les laisser aller. Nos circonstances nous rappelle ce qui a besoin d’être soigné en nous . Il nous appartient de réguler la vitesse de notre cheminement, de notre guérison intérieure, par le nombre de gens que l’on blâme ! Plus on blâme, plus c’est lent.

Quelle est la pire des choses a votre avis ?

  • être perdu(e) dans une réalité où tout ce qui vous arrive est la faute des autres

  • vivre une expérience qui change soudainement sans avoir à se plaindre de quoi que ce soit

Comment vous sentiriez vous si vous saviez que vous n’avez aucun intérêt à blâmer quelqu’un ou quelque chose ?

Par exemple, dans les relations : quand quelqu’un devient antipathique ou abusif à votre égard, ne pouvez vous pas dire tout simplement que c’est le temps pour cette relation de se terminer ? C’est une façon de résoudre cette situation, accueillir les émotions que cela déclenche sans blâmer qui que ce soit.

Et si votre cheminement personnel sur terre consistait a accueillir tout vos sentiments et émotions pour les libérer, sans blâmer qui ou quoi que ce soit ?

Blâmer ne vous maintient pas en sécurité parce que ce qui doit arriver, arrive, que vous blâmiez ou pas.

Une croyance bien ancrée qui nous perd est la croyance dans le bien et le mal, l’ombre et la lumière.

Et ce parce que nous ne sommes pas suffisamment convaincus qu’il n’y a que la lumière, et que toute ombre est toujours de la lumière, mais non consciente de ce qu’elle est. Donc nous percevons l’ombre et la lumière séparément pour mettre la lumière sur nos part d’ombre afin de les libérer afin qu’elles n’aient pas à paralyser ce monde une nouvelle fois. Si le monde entier s’arrêtait un instant et trouvait la lumière dans chaque chose, la planète serait instantanément transformée en un paradis.

Chaque chose est une manifestation de la lumière de votre conscience. L’ombre existe uniquement dans le rêve des perceptions. Il n’y a aucune raison d’en avoir peur, c’est une part de nous qui veux voir la lumière et être conscientisée.

Quand vous vivez dans une réalité ou il n’y a pas de relation de cause à effet, il n’y a rien à blâmer et donc il n’y a rien à craindre non plus. Là naît la liberté d’être soi.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________

#MattKahn #Voiretpercevoir

L'Antre Soi / Créé par Violaine Sabatier avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now