• Violaine

Un nouveau départ approche...


Ça y est et enfin, le départ approche ! En effet, dans 15 jours, le 29 septembre, je m’envole pour le Brésil sans billet retour.

Ce départ, c’est par intuition que je le fais. C’est un appel intérieur, c’est un élan du cœur. Je sais que c’est juste, il faut que j’y aille . Qu’est ce qui m’attend la-bas ? Je ne le sais pas. Je m’abandonne en conscience et en confiance aux élans de mon cœur. Ce qui me rend si sûre de ce choix, c’est que les trois signaux physiques par lesquels l’âme s’exprime et me confirme ce choix.

- Les élans de mon cœur qui me motivent pour apprendre le portugais du Brésil, pour laisser partir toutes mes affaires et ne garder que le nécessaire ;

- Mes intuitions (la voix de mon âme) qui me soutiennent dans mon choix et me confirment cela, qui me préparent par des visions particulières et me rassurent pour que j’ose faire ce pas vers l’inconnu ;

- Les synchronicités nombreuses qui me montrent que je suis sur le chemin de plus grande fluidité et qui me donnent toutes les infos et objets dont j’ai besoin comme cette carte du Brésil super détaillée que l’on m’a donné hier.

Donc oui, tous les feus sont au vert et je me lance dans le grand jeu de la vie en toute confiance, avec quelques intentions en tête, quelques rêve, quelques besoins, mais le moins d’attentes possible. L’idéal étant de ne pas en avoir du tout, et je suis en chemin vers cet idéal.

Depuis juillet 2017, je savais intérieurement qu’un nouveau départ se profilait à l’horizon dans ma vie et je pensais beaucoup au Mexique, je savais que j’avais été préparée pour cela. Mais aucune manifestation concrète de cette intuition dans le plan physique. En février 2018, une amie me tend l’opportunité d’aller au Brésil à la casa de Dom Inâcio de Loyola (Abadiânia). Mon cœur a dit oui. Puis, en avril au Brésil, mon âme m’a clairement proposée de revenir ici sans billet retour et de me séparer de toutes les affaires que je n’utilise pas car elles m’accrochent à un endroit et à un passé qui n’est plus le mien.

Je m’explique : Je perçois le défilement du temps comme l’effet secondaire du fait que, des millions de fois par seconde, nous voyageons de réalité parallèle en réalité parallèle. Toutes ces versions de nous même existent comme un tout, ici et maintenant. Et à chaque changement que nous manifestons dans notre vie, nous changeons tout, notre passé, notre futur, la version de la terre sur laquelle nous vivons. Tout change pour nous refléter ce que nous sommes dans cette nouvelle version de nous même et ces changements sont permanents, la vie est un jeu de miroir et nous vivons dans notre reflet, projeté sous de multiples angles.

Plus d’explications à ce sujet sur la page « L’envers du décor ».

Donc, j’ai fait confiance à ces messages intérieurs car ils me mettaient en joie et j’ai choisi de passer à l’action. J’ai commencé par apprendre le portugais et faire un grand tri dans mes affaires. Plus le temps avancait, plus il y avait de choses que je trouvais superflues. À mesure que je m’ancrais, en m’autorisant à être pleinement moi-même en disant oui aux élans de mon cœur et à mes intuitions, alors je n’avais plus besoin de ce matériel comme point d’ancrage.

Bien sûr, dans ce processus, il y a quelques peurs et croyances qui sont remontées et qui n’étaient clairement pas en alignement avec la vibration de mon cœur puisqu’elles généraient de l’inconfort et du mal être. À chaque fois que c’est arrivé, je les ai accueillies, aimées, observées, remerciées et transformées. À mesure que je m’alignais de plus en plus, ma confiance dans la vie et ma certitude que tout va se dérouler parfaitement augmentaient. Aujourd’hui, à 15 jours de mon départ, je me focalise seulement sur la gestion de ce départ (le voyage, la vente de mes affaires et la restitution de l’appartement que je loue). Pour ce qui va se passer après, je laisse la vie organiser cela et me préparer les rencontres et les opportunités qu’elle va me proposer. Ce n’est pas de la compétence de mon mental physique (le Moi) de s’occuper de cela, cela relève de la compétence de mon mental supérieur (le Soi). Alors je le laisse préparer et me guider du haut de sa montagne où il peut voir loin.

Bien sûr le contact étroit et la confiance que j’ai avec les parts supérieures de mon être m’aident énormément dans ce choix de m’abandonner au jeu de la vie. Et ce contact, c’est clairement ma vue différente qui m’a aidée à le maintenir opérationnel depuis mon enfance. Car nous naissons tous avec cette aptitude mais comme elle est souvent non reconnue et non utilisée, elle s’atrophie petit à petit. C’est une part du grand cadeau de mes yeux. Merci à la vie, toujours juste et aimante. Elle nous soutient inconditionnellement dans tout nos choix, même dans celui de ne pas nous aimer !

A bientôt pour d’autres nouvelles.

Violaine


#accomplissementdeSoi #voyage #confianceenlavie #transformationdesoi

Posts récents

Voir tout

Retour à Abadiânia, semaine 5

En début de semaine, j’ai poursuivi mon enquête intérieure et j’ai fait un lien entre plusieurs faits récurrents dans ma vie. J’ai souvent l’impression d’être observée et je n’aime pas ces regards. Ce

Retour à Abadiânia, semaine 4

Lundi a été une journée bien tranquille mais pleine d’introspection. Cette journée m’a montrée que j’avais encore pas mal de peurs en lien avec la relation aux humains et que ces peurs s’amplifiaient

Retour à Abadiânia, semaine 3

Lundi matin, mes réflexions intérieures ont continuées. Puisque à travers l’autre, c’est soi qu’on explore, je repensais à tout le cheminement que j’ai fait avec cette histoire d’abus sexuels à la Cas

L'Antre Soi / Créé par Violaine Sabatier avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now