• Violaine

Retour à Abadiânia - Semaine 6

Cette semaine a commencé très positivement avec la consultation avec mon ami l’astrologue. Après lui avoir raconté mon parcourt jusqu’à aujourd’hui, il m’a dit que j’étais parfaitement dans les temps par rapport aux transformations que j’ai faites et les mouvements des planètes dans mon thème astral. Je suis parfaitement à l’heure et sur mon chemin de moindre résistance, ce qui est assez rare, d’après lui. Il m’a dit plein d’autres choses sur les énergies qui vont influencer ma vie ces prochaines années, mais de tout cela, je retiens que je dois continuer sur ma lancée et que ce que je sens par rapport à ce qui s’annonce pour les années à venir est aussi aligné avec les influences des planètes. Donc, au-delà des informations données, cette consultation renforce la confiance que j’ai dans mes ressentis et ma manière de jouer le jeu de la vie.

Il m’a donné quelques pistes pour la suite, du genre « Tu peux choisir ce que tu veux être au lieu de laisser ton conditionnement le faire à ta place » ou encore « Ce n’est pas bon de donner trop d’importance à ce que pensent les autres, mais ne bascule pas dans l’opposé en donnant trop d’importance à ce que tu penses, car ce n’est pas bon non plus ». Je suis donc partie avec des os à ronger et un conseil de lecture : ‘Conversation avec Dieu’, disponible en livre audio sur internet.

Lorsque j’ai commencé à écouter ce livre, j’ai reconnu qu’il y avait beaucoup de similitudes avec le discourt de Bashar, mais je trouve Bashar beaucoup plus clair et direct, de plus, je me sens plus alignée avec son discourt. En écoutant, il m’est venu que je VEUX être en alignement avec mon âme, car elle sait mieux que ‘moi’ (mon mental conditionné) ce que j’ai BESOIN d’être pour suivre mon chemin de moindre résistance. J’ai donc besoin de m’identifier à mon âme plutôt qu’à mon mental conditionné. Cela veut dire, m’identifier à l’amour inconditionnel. Et c’est rigolo car c’est quelque chose qui apparaît dans ma carte du ciel de ces prochaines années. J’ai donc une impulsion astrologique pour faire cette transformation. Quel beau programme !

Mardi, j’ai pris un bain de cristal et j’ai adoré. Je n’en avais pas pris depuis 1 an et cela m’a fait beaucoup de bien, j’ai senti très fort l’énergie des cristaux. Ensuite, j’ai passé du bon temps avec mon amie et, en discutant, j’en suis venue à parler de la seule fois où je suis tombée amoureuse dans ma vie. La personne en question était également amoureuse de moi, tout le monde le savait à l’université, mais moi, j’étais tellement en guerre avec moi-même que j’ai été la dernière à admettre l’évidence ! Et quand je l’ai admise, je pensais, à l’époque, être une telle tare que je n’ai pas pu m’ouvrir à cette relation, pensant que ce n’était pas honnête pour l’autre. J’ai donc gardé tout cela en moi et même un an après, quand cet homme me demandait pourquoi je ne m’étais pas ouverte à cette relation, je n’avais pas été capable de lui répondre. J’ai donc décidé, ce jour, de lui écrire une lettre pour lui expliquer pourquoi et le remercier pour tout l’amour qu’il m’a donné en me donnant tant d’attention. Cela m’a aidé, c’est certain. Quand j’ai brûlé cette lettre pour la transmettre à la personne concernée, j’ai aussi envoyé tout l’amour que j’ai retenu, faute de ne pas m’autoriser à m’ouvrir à cette relation. Je suis sûre qu’il a reçu cet amour et cette gratitude, d’une manière ou d’une autre. J’avais l’impression d’avoir fait la place pour un nouvel amour. Ensuite, j’ai reçu un super massage d’une autre amie. C’était un chouette moment et elle m’a dit que mon corps était très peu tendu et que mon cœur était très léger, sans souffrance à l’intérieur. J’étais ravie d’entendre cela.

Ces jours-ci, en observant les autres, sans entrer en résonance avec leurs énergies, je vois à quel point j’ai cheminé et la paix que cela m’apporte. Je suis fière de moi !

Mercredi après-midi, je suis allée méditer dans le courant en me disant qu’au lieu de me concentrer sur quelque chose en particulier, j’allais dire à mon âme de me faire vivre l’expérience appropriée. J’ai donc demandé de l’aide pour aller vers elle. Au début, j’avais envie de dormir puis, j’ai vécu quelque chose de merveilleux. Mon âme m’envoyait des images et des petits extraits de choses que j’avais dites aux autres et, petit à petit, elle m’a conduit à distinguer une fois de plus certaines de mes circonstances : ma vue et ma pilosité, et l’expérience que j’en fait. Puis, elle m’a dit : « L’expérience que tu fais de ces circonstances est guérie ». Et là, dans ce moment particulier, je me sentais vraiment guérie, je vivais la joie profonde que cela déclenchait, j’avais le sourire jusqu’aux oreille. Je sentais que j’avais franchi un cap important cette semaine. En sortant du courant, j’avais toujours ce sentiment et je l’ai partagé, je rayonnais cette joie et ce sentiment d’être guérie, même si mon corps physique n’avait pas changé, mon expérience, elle, avait changé et cela se voyait dans ce qui émanait de moi. Jeudi, alors que je partageais cela, une amie m’a dit que j’avais les yeux encore plus bleus et plus brillants qu’avant. C’est donc clair que pour maintenir cette expérience d’être guérie, c’est vers mon âme que je suis invitée à aller, de plus, mes yeux seront donc bleus alors qu’ils étaient marrons avant ma profonde transformation.

Les jours qui ont suivis, je me suis un peu éloignée de ce sentiment d’être guérie mais, au moins, cela me montre le chemin. Car, comme le dit Bashar, les circonstances n’ont aucune importance, c’est l’expérience que l’on en fait qui est déterminante et qui crée notre réalité. Donc, en faisant ce chemin vers la vibration de mon âme, en alignant mon conditionnement avec elle pour être un canal transparent de son énergie, je vais vivre de plus en plus cette expérience de me sentir guérie et je vais manifester cette guérison sur le plan physique. Je sais donc très clairement ce que j’ai a être et à faire pour poursuivre mon chemin. Merci à la vie.

Ces jours-ci, un autre thème de réflexion trottait dans ma tête. Avec ce karma très négatif que je portais en moi sans en être consciente, je réalise que je le projetais sur d’autres et que je l’ai projeté sur le médium João. Cela me montre à quel point nos projections peuvent influencer l’expérience que l’on fait des autres. Plus c’est inconscient, plus cela apparaît vraiment comme vrai à l’extérieur de nous. Mais c’est vraiment une illusion. Cela renforce vraiment le fait que je ne sais pas si les accusations portées contre le médium sont vrai ou pas et que chacun vit ce qu’il a à vire autour de cette histoire, y compris le médium lui-même. C’est vraiment passionnant. De plus, j’ai l’impression que l’on vit dans une période où les circonstances sont particulièrement plastiques et que selon le cheminement intérieur de chacun, elles peuvent être très différentes, même si pour le moment, on a l’impression de vivre dans le même monde. Quelle époque fascinante ! Bashar le dit, cette année, les différentes versions de la terre se séparent et nous pouvons choisir dans quelle version nous voulons être. C’est maintenant ou jamais qu’il faut le faire car après, ce sera beaucoup plus complexe. D’ici peu, les versions des personnes avec qui nous sommes vibratoirement incompatibles n’apparaîtront plus dans notre réalité, c’est donc, depuis 2012, une fenêtre temporelle d’opportunités pour choisir dans quel type de monde nous voulons vivre. D’après plusieurs sources différentes, cette fenêtre se terminera cette année, en 2019, donc suivez vos cœur et attachez vos ceintures !!!

J’adore cette époque de transformation planétaire. Merci d’avoir l’honneur de vivre ces temps-ci avec de plus en plus de conscience.

Vendredi a été un jour bien particulier, comme une transition. D’abord, j’ai senti l’appel d’écrire pour les quatre jours précédents, comme pour clôturer leur énergie puis, j’ai été un peu grognon en me reprochant mes conduites alimentaires. Je repensais à toutes mes expériences passées (jeûne hydrique, jeûne sec, crudivorisme) et c’est comme si rien de tout cela ne me convenait. L’après-midi, je suis allée prendre un autre bain de cristal pour me remettre dans la vibration de guérison, comme mercredi dernier. Pendant le bain, je n‘ai pas senti l’énergie mais, j’ai eu des pensées en lien avec l’alimentation, la candidose et c’est comme si c’était la réponse à ma demande d’alignement entre mon conditionnement et mon âme. Le soir, je devais aller jouer du hang lors de la cérémonie de la pleine lune organisée chez Hervé. Comme il a plu, le planning a été changé et on a visionné l’interview d’une Française qui se nourri de lumière depuis plusieurs années. C’était super intéressant et je trouvais ce fait très synchronistique, comme si c’était la suite de mes questionnements du jour. Je me sentais invitée à prendre ce chemin pour transformer toutes mes croyances erronées sur l’alimentation et la santé afin d’être un canal transparent pour la vibration de mon âme. Je me sentais aussi invitée à rester à Abadiânia plusieurs années pour effectuer cette transformation. Cela va me confronter à ma peur des autorités et à ma peur du manque, mais c’est parfait car je veux laisser ces peurs derrière moi. Cette soirée m’a redonné la pêche !

Samedi, j’étais toute joyeuse et j’ai mangé avec beaucoup plus de conscience. Je mettais aussi plus de conscience dans toutes mes activités et leur capacité à me nourrir. En effet, en m’identifiant peu à peu à l’amour, je vais pouvoir me nourrir d’amour qui est absolument partout, présent en abondance et gratuitement, c’est même la nature intrinsèque de tout ce qui est. Quelle belle perspective ! Cela me montre aussi que j’ai l’air d’avoir vraiment tourné une page et que je passe à autre chose. Les yeux et les hormones sont guéries, sur le plan de l’expérience, alors maintenant, je vais rétablir l’harmonie dans ma façon de me nourrir et cela va aider grandement mon corps à se régénérer et donc à donner corps aux guérisons effectuées dans le plan de l’expérience. Le soir, Saveta m’a dit que j’avais moins de poils sur le visage et que j’avais le cœur pur. Cela n’a l’air de rien comme cela, mais c’est quand même un retour super positif qui me montre que j’avance réellement. C’est bien que j’aie des retours extérieurs comme cela. J’ai l’impression que mon corps élimine aussi alors que je mange toujours pareil, c’est vraiment curieux, c’est comme s’il y avait une profonde transformation dans la matière de mon corps qui était en train de s’initier. La joie est bien là, en tout cas, à la perspective de rester ici et de continuer cette transformation avant de revenir en Europe.

Je me remercie de m’offrir ces opportunités, même si, du point de vue de l’égo, je vais droit dans le mauvais sens. C’est toujours très confrontant pour l’égo d’aller vers l’unité et la pleine réalisation de SOI. Merci.

Dimanche, j’ai continué de porter cette joie et d’explorer avec plus de conscience mes comportements alimentaires en me culpabilisant beaucoup moins. C’était très intéressant car, à un moment, j’ai eu une envie de manger alors que je n’avais pas faim et, en mangeant, je me suis demandée pourquoi je mangeais. Et je me suis rappelée que, 5 minutes avant, j’avais eu envie de regarder des vidéos sur le pranisme pour m’imprégner de cette information et je me l’était interdit car « il ne faut pas passer trop de temps sur l’ordinateur ». Encore des règles qui cassent les élans du cœur et me font avoir des conduites alimentaires inappropriées pour avaler ma frustration ! J’étais très contente d’avoir observé cela.

La femme de l’interview dit que les phases boulimiques sont fréquentes et normales dans le processus vers le pranisme et qu’il ne faut pas les réprimer, mais bien au contraire les vivre en conscience pour accueillir les vieux schémas à l’œuvre et les laisser partir. Dans l’après-midi, on a regardé la deuxième partie de l’interview et j’ai pris conscience que je pouvais encore plus communiquer avec mes cellules et faire équipe avec elles. Je peux donc choisir de rediriger l’énergie qui va dans mes poils pour l’envoyer dans mes cheveux par exemple, pour qu’ils soient plus rayonnants et vivants. Cette collaboration se fait en mode donnant-donnant, c’est à dire que plus j’écoute mon corps et ses besoins, plus il va m’écouter. Je vais donc consciemment rediriger l’attention que je porte à ma pilosité vers de la présence bienveillante pour mon corps et des soins pour mes cheveux. J’ai passé une superbe soirée de pleine lune dans la pousada d’Hervé. J’ai joué du hang avec d’autres musiciens et c’était très nourrissant !

Merci pour ces moments divins.

L'Antre Soi / Créé par Violaine Sabatier avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now